Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Meursault

par Bruno Carroy 20 Juin 2007, 16:06 Le bec dans le verre

Le titre aurait être un peu plus dynamique : Un saut à Meursault ! Ou plus clairvoyant ? : Un sot à Meursault ou encore dans sa version assoiffée : A Meursault avec un seau ! Plus mystérieux : Le sceau de Meursault. Plus décalé : mise à mort d’un seau à Meursault. Plus série noire : Pour un seau de Meursault. Plus série rose : Le grand saut à Meursault. Plus marketing : So Meursault !

Mais bon la sobriété ayant parfois quelques vertus comme par exemple celle de ne pas tuer le vers. Hummm…

Les vins de Meursault ont une place de choix dans l’imaginaire gourmand de l’amateur de vin. L’archétype du grand vin blanc : couleur or, arômes envoûtants, bouche riche, dense, ample, longue, miellée, minérale, noisettée… La quintessence du chardonnay.

Seuls les vins des communes voisines de Puligny-Montrachet et de Chassagne-Montrachet les surclassent en profondeur et en finesse. D’ailleurs, ne considère-t-on pas que le plus grand vin blanc du monde est le Montrachet, roi incontesté des grands crus blancs bourguignons ?

Pas de grands crus à Meursault mais des « villages » (parmi les meilleurs rapports qualité prix de Bourgogne), des 1ers crus et des « Bourgognes génériques ». Petite production de vins rouges en appellation Bourgogne, Meursault, Meursault 1er cru, Côte de Beaune, Meursault-Blagny, Blagny et Volnay-Santenots… Pour plus de précisions...

Pourquoi pas de grands crus sur la commune de Meursault ? Les sols sont peut-être un peu plus épais, plus argileux que sur les communes de Puligny et de Chassagne. Une épaisseur que l’on retrouve en filigrane dans la texture des vins, au détriment peut-être d’une pureté plus cristalline. Cela dit, le premier cru Murisaltien « Clos des Perrières », repose sur un sol plus calcaire et pourrait peut-être un jour être promu au rang de grand cru, tant sa pureté est grande et proche, murmure-t-on, du grand Montrachet…

Acheté du vin à Meursault  :

Chez un jeune qui monte : Sébastien Magnien, jeune homme talentueux et inspiré. Aux commande du domaine depuis le millésime 2004. Ces vins sont droits, purs et gourmands. Sébastien essaie de garder l’équilibre naturel des millésimes, en commençant déjà par laisser s’exprimer les levures naturelles des raisins pour la fermentation. Fermentation des blancs en barriques, pas de bâtonnages intempestifs et du temps laissé au temps. Des vins bien élevés.

Les 2006 toujours en barriques sont extras avec un Hautes Côtes de Beaune blanc franc, frais et droit. Parfait pour l’apéritif.
Un Meursault village Meix Chavaux issu de vieilles vignes de 25 à 50 ans, tout en finesse, un peu fermé, minéralité, bonne concentration et jolie onctuosité. Un Meursault les Grands Charrons issu de vignes plus jeunes un d’un sol un peu plus profond. Il présente un peu moins de minéralité et joue plus sur le gras et le fruité. Typé. Légère amertume en finale. Le Hautes Côtes de Beaune rouge est tout en fraîcheur et en fruit.
Le Volnay est fin, fruité, gourmand avec une jolie fin de bouche nette et fraîche. Le Beaune 1er Cru les Aigrots est éclatant de fruit et sensuel de texture. Très joli. Le Pommard les Petits Noizons est issu de vieilles vignes plantées sur un sol peu profond et exposées plein sud. Élégant, puissant et gourmand. Texture soyeuse. Très joli. Le Pommard les Perrières est issu de vignes de 25 ans plantées sur un sol plus profond, en bas de coteaux, exposé au sud est. Il est plus épicé et plus puissant avec des tanins un peu plus gras. Joli aussi. S. Magnien 0033 380 21 28 57

Chez un domaine de référence : Rémi Jobard 0033380212023
Chez Jobard tout est bonnard ! Ou si vous préférez, dans une version moins virile : Chez Rémi tout est mimi !
Le domaine n’est pas en bio mais pas loin – dixit Rémi Jobard – pas d’engrais chimiques, pas de désherbants. Compost biologique. Traitements avec des produits bios (sauf pour l’oïdium).
Les vins dégustés sont des 2006 encore en barrique :
Bourgogne blanc issu de parcelles en limite A.O.C Meursault, style riche et puissant en finale. Très bien.
Le premier Meursault village, « Sous la Velle » (Sous sol de graviers en plaine) annonce la couleur : intense, minéral, concentré en milieu de bouche, long. Joli. Le Meursault « en Luraule », limitrophe du fameux 1er Cru « Goutte d’Or », a une attaque ronde, charnue et évolue sur une trame équilibrée et minérale. Longue finale. Typé Meursault.
Le Meursault « Chevalière »
est issu de vieilles vignes plantées en 1940 et orientées plein est. C’est une des parcelles les plus tardives. On monte d’un grand dans l’esthétisme. La minéralité est omniprésente sur une matière tendue comme une flèche. Sentiments d’avoir des pierres dans la bouche ! Salin en finale. Beau.
Et voici mon favori : Meursault 1er Cru Poruzot Dessus, magnifique ampleur, pureté du toucher de bouche, belle dureté minérale en finale. Le terroir en plein discours ! Le Meursault 1er Cru Genevrières, un des plus réputés, se révèle très expressif, floral et minéral. Souple, riche, avec une finale moins strict que dans le Poruzot. Joli mais peine derrière le Poruzot.
Le Meursault 1er Cru Charmes est moins bavard, tout en densité et retenue. Grand potentiel.
Dans les rouges il y a un Bourgogne épicé, rond, frais et fruité. Un Monthélie « Les Vignes rondes » épicé, fruité, avec plus de peps que le bourgogne. Toujours sur la fraîcheur. Le Monthelie « Champs Fuillot » est d’une autre trempe, les vignes jouxtent le célèbre Clos de Chênes de Volnay. L’attaque est soutenue, la matière est dense et élancée, les tanins sont fins. Beau vin en finesse.
Et pour finir, le Volnay 1er Cru Santenots, réputé le plus élégant des volnay (en tout cas à Meursault…). Notes de réduction, cerises ou plutôt liqueur de kirsch, la matière est un peu plus épaisse que le précédent mais les tanins me semblent moins fins, plus gras.  D’après Rémi Jobard et son père le Monthélie Champ Fuillot a un plus grand potentiel de garde que le Volnay 1er Cru Santenots.

Chez un vigneron atypique : Bernard Van Berg.
2 ha de vignes et un travail de passionné.  Une approche bio. Des rendements autour de 10hl/ha. Des vins vibrants et gourmands. A découvrir. Positionnement haut de gamme…

Chez un Domaine traditionnel : Sylvain Dussort 0033 380 21 27 50
Des vins authentiques et de garde, à des prix accessibles. Le simple Bourgogne blanc est une excellente affaire !

Chez un caviste pro: La cave des vieilles vignes à Meursault.

N.B. il va sans dire que de nombreux autres domaines valent le détour à Meursault !

BC

commentaires

EstÚbe 25/06/2007 16:42

Ben oui. Qui n'a jamais bu un grand meursault meurt sot

Haut de page