Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chablis 1ers Crus du Domaine William Fèvre

par Bruno Carroy 3 Mai 2007, 17:30 Le bec dans le verre

Dégustation comparative de trois Chablis 1er cru du domaine William Fèvre et issus du beau millésime 2005 : Les Lys, Vaillons et Montée de Tonnerre.

Les Lys fait partie du secteur de Vaillons, c'est-à-dire qu’il peut porter aussi bien l’appellation Vaillons 1er Cru ou Les Lys 1er Cru. En effet, par soucis de simplification, les 79 lieux dits, ou parcelles classées en premier cru, sont regroupées sous 17 noms : Vaillons, Montée de Tonnerre, Mont de Milieu, Fourchaume, Montmains, Côtes de Léchet, Beauroy, Vau ligneau, Vau de Vey, Vaucoupin, Vosgros, Les Fourneaux, Côte de Vaubarousse, Berdiot, Chaume de Talvat, Côte de Jouan, Les Beauregards.

Lys 2005 : rive gauche de la rivière Serein. Exposé à l’est, sols plutôt argileux.
Robe pale tintée de reflets verts, limpide et brillante. Nez citronné et minéral. Attaque franche et directe, vif, équilibré, minéral, finale sur la minéralité et des notes de zan. Bonne longueur. L’acidité domine mais sans déséquilibre. Le plus simple et le plus direct des trois. Sera parfait dans 2 ou 3 ans avec des fruits de mer.

Vaillons 2005 : rive gauche du Serein, à env. 1 km des Lys, sol calcaire.
Même robe. Nez plus riche, touches de miel, coing confit, minéral. Bouche plus riche, du gras et de la vivacité, soutenu. Finale plus longue sur la minéralité et le miel. Deux crans au dessus des Lys, plus complet, plus complexe et plus grand potentiel de garde. A boire à partir de 2009 avec des crustacés.

Montée de Tonnerre 2005 : rive droite du Serin. Considéré comme le meilleur des 1ers crus. Même exposition sud ouest que les grands crus.
Même robe en un peu plus intense. Plus fermé au nez, on devine cependant une belle concentration de fruit, de la maturité. La minéralité typique des Chablis arrive un peu après. En bouche, le vin se répand plus et plus lentement que les deux autres. Il occupe plus d’espace. Il se présente plein, sphérique et concentré. La finale est généreuse, florale, minérale, légèrement épicée, mais aussi saline avec une légère amertume positive. Ce vin devrait être magnifique dans 6 ou 7 ans et rester droit dans ses bottines pendant encore une vingtaine d’années environ. A boire en bonne compagnie.

 Conclusions :
1/ On comprend pourquoi les bourguignons tiennent tellement à leur système pointu de classement des parcelles et à la diversité de leurs vins. Il existe bel et bien des différences notables d’un lieu-dit à l’autre, fonction des différences de sol, de pente et d’exposition.

2/ Ces vins sont caractérisés par des robes pales, des notes d’agrume, un fruité mûr, une forte minéralité, une acidité marquée, alliée à une certaine puissance.

3/ Le domaine William Fèvre fait bien partie des grands du vignoble de Chablis.

BC

commentaires

Olif 08/05/2007 21:02

A titre d'info, http://olif.typepad.com/le_blog_dolif/2007/05/a_bon_chablis_b.htmlJe n'ai pas goûté Montée de Tonnerre, ni Fourchaume, ni les Clos, quasiment épuisés au domaine, donc n'étant plus proposés à la dégustation actuellement.

Olif 06/05/2007 21:55

Intéressant! Je viens moi-même de faire une belle dégustation au domaine Wlliam Fèvre, un des tous grands de Chablis, je suis d'accord. Compte-rendu à suivre sur mon blog dans quelques jours. Pas perçu une telle différence qualitative entre Vaillons et Lys, puisque j' ai acheté les deux. Différence d'expression, pour un terroir très voisin, puisqu'il y a possibilité d'intégrer les Lys aux Vaillons, liée à la différence d'exposition (Vaillons plus chauds  que les Lys).

Haut de page