Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une recette du cahier noir

par Bruno Carroy 1 Janvier 2007, 13:14 Recettes

Hier soir, j’ai sorti une vieille bonne recette efficace de mon cahier noir. Eh oui, il fût un temps où les plats réussis étaient immortalisés à la plume et au crayon.

Voici donc un classique à géométrie variable : grosses crevettes dans leur jus (ou pot au feu de grosses crevettes, ou…).

On avait affaire à des crevettes tigres d’Asie. Elles doivent être entières.

1/ on coupe les têtes et on les fait revenir 2 mn avec un morceau d’oignon et un peu de beurre/huile.
2/ on mouille à bonne hauteur avec un peu de vin blanc, de l’eau froide et on ajoute un morceau ou 2 de légume racine et des herbes fraîches. On couvre et on laisse mijoter sans bouillir pendant env. 20mn. Ne pas hésiter à écraser un peu les têtes de crevettes, le but de l’opération est d’extraire de la substance et des arômes.
3/ on passe au chinois et on récupère le bouillon sans les parties solides.
4/ on ajoute quelques légumes racine (rutabaga, col rave, navet, etc.) détaillés un lamelles d’env. 1cm et on remet sur le feu. Poivrer un peu, ajouter une pincée de gingembre et une pointe de curry vert.
5/ quand les légumes sont presque cuits on ajoute les crevettes. La cuisson dure environ 3-4mn. Rectifier l’assaisonnement.
6/ servir dans des assiettes creuses. Décorer selon envie.

N.B. Ne pas hésiter à faire réduire le bouillon s’il ne paraît pas assez goûteux. Il est préférable de saler seulement vers la fin, si cela paraît nécessaire.

Que boire avec ce plat ? Un bon Champagne, légèrement vineux. Hier soir c’est la cuvée Paradis de la maison Alfred Gratien qui s’y est collée. Un beau Champagne issu principalement du millésime 1996 et à dominante de Chardonnay. Beau nez caractéristique de fruits blancs, pain grillé, minéral, touches de miel. Floral. Très fin. Une mousse fine et persistante, crémeuse en bouche. Un rien un peu trop présente. Ample, vineux, avec une belle finale sur la fraîcheur et de beaux arômes de fruits mûrs et de fumé. Le coté vineux de ce champagne à fait le lien avec le bouillon concentré et goûteux et sa belle longueur a réussi à accompagner les arômes persistants du plats, jusqu’au bout. Un bel accord.

Bruno Carroy

commentaires

Haut de page