Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Séjourner en Bourgogne - partie 2

par Bruno Carroy 3 Septembre 2006, 16:21 Adresses gourmandes

La maison d’hôtes « la maison des abeilles » est idéalement située entre la Côte de Nuits et la Côte de Beaune, à Magny-les-Villers, dans le vignoble des Hautes Côtes. Nul besoin d’investir dans un pull rayé noir et jaune (on en trouve encore pendant les périodes de soldes) pour réserver chez Jocelyne et Joël -  bourguignons de souche - il faut juste apprécier les endroits simples et authentiques. Là, Jocelyne fronce le sourcil « simple, simple… c’est quand même du 3 épis tout ça ! Avec parquet dans toutes les chambres. Non, mais !» Un jardin pour se délasser et dîner quand le temps le permet.

Au sujet du dîner, Jocelyne propose la table d’hôtes quand il y a suffisamment de personnes intéressées. Au menu, toute la gamme culinaire de la région : coq au vin, boeuf bourguignon, jambon persillé fermier, etc. Sinon accès libre à la cuisine et à la salle à manger ! On peut donc se concocter soi-même son repas et l’arroser avec un beau cru de la région. Coté petit-déjeuner, ça se passe plutôt bien avec de l’excellente baguette comme on en fait plus (sauf chez le boulanger de Comblanchien) et de la bonne confiture artisanée par le voisin, fournisseur de Lameloise à Chagny, c’est dire… Le café est bon, le croissant et le beurre de Bretagne se défendent bien aussi et le tout est compris dans le prix de la chambre. Faut le préciser, à une époque où le moindre hôtel un tant soi peu joli affiche 10 à 15 euros le p’tit déj’.

La journée commence donc bien et c’est avec entrain qu’on part à la découverte de la région. Beaune est à 10mn ! Ne pas passer à coté de la fameuse librairie Athenaeum de la vigne et du vin, on y trouve quasiment tous les ouvrages sur le vin et la gastronomie. Coté vinothèques, il y en a pléthore et plus encore, dont deux très recommandables : la Boutique des Domaines à la rue d’Alsace, tenue par un vrai pro, et la Carte des Vins, sur la même rue. Pléthore de restaurants également, mais en raison de l’aspect hautement touristique de la ville, mieux vaut pousser à Nuits-Saint-Georges, au restaurant la Cabotte. Pas encore testé (fermé en août) mais tout le monde en parle en grand bien. Cela dit, un nouveau restaurant vient d’ouvrir à Beaune, La Part des Anges (toujours à la rue d’Alsace !). Accueil chaleureux, cadre gentiment branché, carte des vins pointue et abordable et sélection de vins au verre alléchante. La cuisine est orientée « terroir revisité », à l’image de cette caillette de crustacés au jus de persil ou des escargots en tempura. Seul petit hic, trop de monde se bouscule déjà au portillon et on se croirait chez Mac do un samedi midi, en beaucoup moins rapide… A revoir hors saison et avec un petit rodage au niveau du service.

Beaucoup de vignerons valent la peine d’être visités. Pour vous aider à choisir, le guide du vin de la revue des vins de France reste encore LA référence. Quelques domaines, parmi tant d'autres, dont on parle moins mais qui valent le détour : Domaine Joseph Roty à Gevrey-Chambertin (dont un excellent Marsannay rouge autour des 13 euros), Domaine de Chassorney à Saint-Romain (culture biologique, peu de souffre), Domaine Catherine et Claude Maréchal à Bligny-les-Beaunes (culture biologique et peu de souffre). On y va les yeux fermés et le coffre ouvert.

Pour finir, les amateurs de lait cru et de fromages frais de vache et de chèvre iront à la ferme d’Echevronne, à 2,5km de la maison des abeilles. Bon séjour !

Bruno Carroy

commentaires

Haut de page