Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soirée des Fous de Vin 01

par Bruno Carroy 1 Mai 2009, 17:31 Le bec dans le verre

Je prends quelques minutes pour un petit compte rendu de la soirée des Fous de Vin 01 qui eut lieu hier soir à la boutique du Grain de Sel à Genève.

Le concept de ces soirées de dégustation est simple : déguster, en comité réduit (10 personnes env.) de grandes bouteilles, des vins « Icones », au plus proche possible de leur apogée. Les vins sont accompagnés d’un repas et commentés par un sommelier.

Hier soir nous avons commencé tranquillement avec un délicieux Champagne Jacquesson Cuvée 732, frais et élancé, bulles fines et caressantes. Un beau vin d’apéritif, accompagné d’une brandade de féra et de jambon cru de porc laineux. L’apéritif a gentiment continué avec un Champagne Grande Sendrée 2002 de la maison Drappier, plus rond et gourmand que le Jacquesson, un poil plus rustique aussi, mais très agréable.

Ensuite, à table, deux grands vins blancs ont ouvert le repas : Domaine de Chevalier blanc 2000 (AOC Pessac-Léognan), impressionnant de complexité aromatique, touches de miel, hydromel, fleurs, minéralité, etc, tout en nuances, avec un toucher de bouche moelleux et frais, tout en longueur et en finesse. Grand.
Servi à l’aveugle, aux cotés du Chevalier, un vin blanc à la robe plus foncée, paille, plus évoluée, avec des arômes moins faciles à identifier, dans un registre plus confit, nuances de sous-bois, abricot sec, plus épicé aussi ; en bouche le vin est plus opulent, baroque… avec un beau volume et une grande longueur aromatique : Chateauneuf-du-Pape blanc du domaine de Beaucastel, cuvée roussanne vieille vignes 1990…   Un festival de saveurs.

Deux vins qui se sont bien entendus avec une excellente et canaille terrine de volaille aux morilles.


A ce stade, les participants sont contents :-) les vins font l’unanimité, avec, bien sûr, des préférences individuelles pour l’un ou pour l’autre.

L’Hermitage rouge 1998 la Chapelle de la maison Jaboulet
à la lourde charge de succéder à ces deux grands blancs, et ce n’est pas bien facile… Il se présente avec un profil plutôt léger pour un Hermitage (syrah), plus en finesse qu’en puissance, de demi-corps, avec un certain soyeux tannique et une assez belle persistance aromatique.

La Mission Haut-Brion 1996 (AOC Pessac-Léognan), très grand vin de Bordeaux, est plus expressif et structuré, avec une belle matière pleine et ferme. Les tanins, bien présents, sont très typés des grands vins de Bordeaux dans un style traditionnel ou disons, classique…

Ces deux vins s’harmonisent plutôt bien avec un agneau de Pauillac mijoté et marqué par le romarin.


Toujours dans le bordelais au moment du dessert, avec de délicieux et croquants cannelés bordelais, parfumés à la vanille et au rhum, et The king of les vins liquoreux : Château d’Yquem, AOC Sauternes, dans l’excellent millésime 1996. Encore tout bébé, ce nectar au potentiel de garde provocateur (parfois plus d’un siècle !) livrait les prémices d’un grand discours à venir, encore sur la liqueur, la puissance, en pleine croissance, sans aucune loudeur et avec déjà un corps à la fois volumineux et fuselé, fin, tout en longueur. 

Oui, ils étaient bien contents les participants…


N.B. la brandade, la terrine et le mijoté d’agneau ont été préparés par Arnault Bogard du Coin de Campagne http://www.campagne.ch/ à la rue Caroline (Acacias). Les cannelés se trouvent sur les marchés de Plainpalais et de Rive, l’artisan se nomme Henri Hoff.


N.B2 : en octobre et début décembre auront lieu les soirées des Fous de Vin 02 et 03...

http://www.terre-oenophile.ch/


Bruno Carroy

commentaires

Haut de page