Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire des vins suisses

par Bruno Carroy 30 Mars 2009, 19:44 Le bec dans le verre

Dégustation « mémoires des vins suisses »(MDVS) organisée ce 26 mars à Genève.

L’idée originale de mettre de coté chaque année un certain nombre de bouteilles d’un vin précis afin de pouvoir, enfin, les déguster à maturité est à saluer. Une trentaine de vignerons étaient présents et pas des moindres (MT Chappaz, Denis Mercier, Cornulus, Pellegrin, Hutins, Schlossgut Bachtobel, etc.). Chaque domaine présentait 3 millésimes, un récent, un intermédiaire et un plus ancien.

Même si l’agoraphobe, le lent et le râleur que je suis ont un peu souffert d’un horaire compressé (16h à 19h) et d’un espace trop exigu pour déguster en toute sérénité, l’expérience était tout de même unique.

Loin d’avoir tout dégusté, faute de temps, j’ai particulièrement aimé :


Le pinot noir N°3 2006 du Schlossgut Bachtobel (Thurgovie), plein de sève, élégant, élancé, suave et enrobé d’un boisé noble. Très beau pinot ! Le même en 2003 était plus chaud et plus court mais joli tout de même et le 2000 élégant au nez avec ses notes de tabac et d’épices mais un poil asséchant en fin de bouche, en pente descendante je pense.

Par contre le pinot noir Stadberg Eglisau de la Weingut Pircher (Zurich) 2000 était à belle maturité avec des arômes d’évolution noble et une belle bouche dense et épanouie.


Particulièrement bluffé par le cabernet franc & cabernet sauvignon 2000 de Jean-Pierre Pellegrin avec son nez frais et doux à la fois, notes discrètes de pâtisserie, floral et une bouche structurée et vibrante en finale sur des tanins marqués, frais et accompagnés jusqu’au bout par un fruité pur. Beau vin qui rappelle un peu certains cabernets de Toscane.


Aussi surpris en bien par le pinot noir Raissennaz Grand Cru, Morges AOC d’Henri Cruchon. Très beau 2006, un vin de terroir, frais et élancé, avec du fond et un beau fruité éclatant. 2003 moins fin mais joli et 2001 plus strict et austère mais joli aussi.


Aussi beaucoup aimé le sauvignon 2005 barrique du domaine des Hutins, un beau vin de gastronomie, aromatique, typé du cépage avec ses notes de cassis et de végétal frais, bouche dense, glycérinée, avec un fruité assez croquant et un boisé bien intégré.


Voilà, après les hermitages Grain Noble 2002, 2001 et 2000 du domaine Cornulus (VS) toujours très beaux et marqués par la truffe et les gourmandes petites arvines Grain Noble de Marie-Thérèse Chappaz 2006, 2003 et 2000 tout en finesse, je me suis échappé de la foule, un délicieux parfum d’abricot dans la bouche…


En y repensant quelques jours après, je me suis dis que finalement le cépage pinot noir avait bel et bien des choses intéressantes à raconter dans ce pays !

BC

commentaires

Haut de page